Tom Enders a décidé de quitter la direction d'Airbus

Aubin Brasseur
Décembre 18, 2017

"Je suis très honoré de me voir confier ce nouveau défi et je me réjouis à la perspective de piloter les passionnantes activités d'Airbus Commercial Aircraft" a-t-il réagi hier au choix du conseil d'administration. Numéro deux d'Airbus et président de la branche aviation civile du géant aéronautique, il ne participera donc pas au processus de désignation du successeur de Tom Enders en 2019, comme il le souhaitait jusque-là. Tom Enders est toujours là mais il partira tout de même à la fin de son mandat - s'il tient jusque-là puisque la pression se fait énorme sur le groupe, en proie à plusieurs enquêtes pour des faits de corruption en France, au Royaume-Uni, en Allemagne et peut-être bientôt aux États-Unis.

Bernard Keller, vice-président de Toulouse Métropole en charge de l'aéronautique Il rend également hommage à Fabrice Brégier: "Sa gouvernance restera celle d'un grand capitaine d'industrie".

" En 2019, j'aurai passé quatorze ans à la tête d'EADS et d'Airbus".

Fabrice Brégier a précisé que jusqu'à mon départ l'année prochaine, il s'emploiera "à respecter les engagements d'Airbus vis-à-vis des toutes ses parties prenantes et à assurer une transition harmonieuse" avec Guillaume Faury.

La CIA a aidé Moscou à déjouer un attentat "majeur"
Les membres de la cellule étaient en contact avec des djihadistes résidant à l'étranger. Au total, sept personnes avaient été arrêtées mercredi et jeudi.

La Turquie espère ouvrir une ambassade à Jérusalem-Est — Israël
Il a appelé en guise de riposte les pays musulmans à reconnaître Jérusalem-Est comme la capitale palestinienne. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur État.

Nantes domine Angers et conforte sa 5e place
Les hommes de Claudio Ranieri, buteurs sur un penalty d'Emiliano Sala à la 24e, comptent cinq unités d'avance sur Rennes, sixième. L'entraîneur nantais s'est exprimé sur son expulsion face à Angers ce dimanche lors de la 18e journée de Ligue 1 .

Je comprends la décision de Fabrice et, franchement, je n'aurais pas agi différemment. De son côté, Fabrice Brégier, 56 ans, a fait savoir qu'il souhaite saisir de nouvelles opportunités.

" Jusqu'à mon départ l'an prochain, je resterai focalisé sur les objectifs d'Airbus et de ses actionnaires, afin d'assurer une transition en douceur avec mon successeur ". Enfin, dernier point de la future organisation, c'est Guillaume Faury, actuel patron d'Airbus Helicopters, qui remplacera Fabrice Brégier à la tête de la division des avions commerciaux. Il a effectué la quasi-totalité de sa carrière chez le numéro un mondial des hélicoptères hormis une parenthèse automobile de 2008 à 2010 au sein du groupe PSA (Peugeot-Citroën) comme patron de la R & D.

Il a dû faire face ces dernières années à un ralentissement du marché, pénalisé par la baisse des investissements des compagnies pétrolières (principales acheteuses d'appareils).

Quant à Guillaume Faury, 49 ans, sa succession à la direction d'Airbus Helicopters sera décidée et annoncée dans les prochaines semaines.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL