On peut jouir d'un viol

Marcel Micheaux
Janvier 11, 2018

Cette sortie a créé la polémique sur les réseaux sociaux et de nombreux internautes ont accusé l'actrice de films X de "culpabiliser" les victimes de viol et de "banaliser" les violences sexuelles faites aux femmes. "Cette journée se termine donc par un échange sur BFMTV dans lequel une signataire de la tribune du Monde me dit: "vous savez, on peut jouir lors d'un viol". "Le vrai problème est de comprendre ce qu'est la construction identitaire d'un homme et d'une femme". La militante féministe Caroline De Haas et l'animatrice Brigitte Lahaie sont invitées à débattre de leurs tribunes respectives sur les violences sexuelles parues dans Le Monde et sur franceinfo. Sans se dégonfler, l'ancienne actrice pornographique lui répond: "on peut jouir lors d'un viol je vous signale". C'est parce que les mères éduquent encore leurs filles avec cette idée qu'elles ne sont que des filles, qu'elles se sentent coupables.

Elle a ensuite appelé à rendre aux femmes la "puissance de leur corps et leur capacité à jouir".

"J'étais tellement choquée que sur le moment je me suis dit: 'si je réagis maintenant, je ne vais pas réussir à être pédagogique'", raconte Caroline De Haas à franceinfo. Brigitte Lahaie et Caroline de Haas étaient donc invitées et ont débattu pendant des dizaines de minutes sur ce sujet.

La Suisse interdit de plonger les homards dans l'eau bouillante
Mais ce n'est pas tout: la Suisse a pris de nouvelles mesures pour tenter d'enrayer davantage les trafics de chiens. Actuellement en révision, la loi relative à la protection des animaux va changer à compter du 1er mars prochain.

Pour échapper à la police, le septuagénaire avait fait 17 tours de rond-point — Bretagne
Peu avant minuit ce jour-là, l'homme de 73 ans a visiblement décidé de s'occuper en faisant un "rodéo" dans les rues de la ville. Au lieu de coopérer, le chauffard va tenter de se soustraire au contrôle en effectuant...17 tours d'un même rond-point.

Mazda et Toyota régalent Trump avec 4000 jobs aux États-Unis
Cette future usine d'investissement de 1,6 milliard de dollars (1,34 milliard d'euros) commencera à produire en 2021 . Le président Trump à son terrain de golf de West Palm Beach, en Floride, le 29 décembre dernier.

"Il y a un truc très simple: arrêter les violences, affirme la militante". Parce que les violences, elles empêchent la jouissance. Cela ne change rien au fait que le viol est un crime.

Des propos qui ont laissé la féministe sans voix et provoqué l'indignation sur la Toile: "Le corps d'une victime de violence peut réagir de plein de manières différentes, a écrit Caroline De Haas sur Twitter après l'émission". Alors que le débat portait sur le plaisir sexuel des femmes, Brigitte Lahaie a choqué avec une déclaration banalisant le viol. "Mais on était en train de parler de plaisir sexuel, c'était complètement en décalage, juge-t-elle".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL