Veut distribuer ses titres Puma à ses actionnaires — Kering

Aubin Brasseur
Janvier 12, 2018

Avec ce projet, Kering pourra "renforcer son statut de +pure player+ du luxe, avec un niveau de profitabilité accru, positionnant le groupe parmi les meilleurs de son secteur", indique t-il.

BERLIN, 12 janvier (Reuters) - Puma ne compte reprendre aucune marque telle que Volcom, de Kering, pour le moment, a déclaré vendredi le président du directoire de l'équipementier sportif allemand.

Kering a annoncé jeudi que son conseil d'administration avait décidé de distribuer en nature environ 70% du total des actions en circulation de la marque de sport Puma (PUM.XE), alors que le groupe de luxe en détient actuellement 86,3%. Artemis, le holding des Pinault qui contrôle 40,9% de Kering, en détiendrait 29% environ, et le flottant du groupe allemand grimperait de 14% à ce jour aux environs de 55%.

Microsoft teste le chiffrement de bout en bout des conversations — Skype
La conversation est accessible sur tous vos appareils et les messages reçus et envoyés sont liés à l'appareil que vous utilisez. Vous ne pourrez utiliser cette fonctionnalité seulement avec d'autres Skype Insiders pour le moment, et seulement à 2 .

Theaux, le plus rapide à l'entraînement — Ski
Vainqueur fin décembre du combiné de Bormio, Alexis Pinturault a décidé de faire l'impasse à Wengen. Même objectif pour le second, dimanche lors du slalom.

Rhône-Alpes: Dimanche en politique
Selon la direction de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, il n'y a aucun lien entre sa participation et la décision prise mercredi. On n'était pas dans les clous sur le plan du traitement politique et par rapport à notre tonalité de service public ".

"Puma est idéalement positionnée pour générer une croissance significative, menée par une équipe dirigeante talentueuse et passionnée", a dit François-Henri Pinault, PDG de Kering cité dans le communiqué.

Ce projet sera au menu de l'AG des actionnaires prévue le 26 avril prochain.

"Puma est un actif de qualité" et "le marché ne peut que bien accueillir cette opération", a estimé Jean-Marc Duplaix, directeur financier de Kering, lors d'une conférence téléphonique.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL