La mairie refuse l'inhumation des cendres de Michel Déon à Paris — Scandale

Marcel Micheaux
Février 15, 2018

Michel Déon, décédé le 28 décembre dernier dans une clinique irlandaise, ne sera pas inhumé dans un cimetière de la capitale. Il a été incinéré, et ses cendres ont été rapatriées en France par sa famille, qui souhaitait les faire inhumer à Paris. "J'ai eu l'impression de me heurter à une bureaucratie infranchissable ", confiait même la secrétaire de l'Académie française au Figaro.

L'explication serait à trouver du côté du Code général des collectivités territoriales, qui assure qu'une ville a l'obligation d'accueillir la dépouille de tout résident de la commune, qui y serait décédé ou qui y posséderait un caveau familial.

Selon l'article, Bruno Julliard, premier adjoint d'Anne Hidalgo chargé de la Culture, aurait affirmé qu'il demanderait "que l'on fasse une exception" pour l'écrivain.

Wall Street s'accroche après une semaine compliquée — Bourse
Une simple accalmie pendant la tempête? Vendredi 9 février, il avait fini en fort repli de 1,41% à 5.079,21 points. Sur les marchés obligataires, les rendements des emprunts d'Etat se détendent encore légèrement ou se stabilisent.

Ramaphosa remplace Zuma à la présidence — Afrique du Sud
Selon la presse locale, un total de 220 millions de rands (15 millions d'euros) aurait été détourné au profit de la fratrie. Ramaphosa a été élu sans opposition en tant que successeur permanent à M.

Tennis : Roger Federer se confie sur un possible futur record !
Roger Federer a la 1re place du classement ATP dans le viseur. Le Bâlois entamera son tournoi face à Rubens Bemelmans . Roger Federer n'est pas venu à Rotterdam pour rigoler.

Pénélope Komitès, l'adjointe à la maire PS de Paris Anne Hidalgo en charge des affaires funéraires, a indiqué que la Mairie de Paris n'avait "juridiquement pas le droit de transiger avec les règles fixées par le Code général des collectivités territoriales", au risque d'une "rupture d'égalité".

Mais sur Twitter, un début de polémique monte autour d'une décision prise, estiment certains, "par idéologie" (Michel Déon était un écrivain plutôt marqué à droite).

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL