Toulouse. Airbus triple ses bénéfices, malgré les difficultés de l'A400M

Aubin Brasseur
Février 15, 2018

Le bénéfice d'exploitation (Ebit) ressort à 3,4 milliards d'euros avec des ajustements de -832 millions d'euros contre -1,7 milliard en 2016.

En 2017, le groupe Airbus a enregistré une hausse de 189 % de ses bénéfices, dégageant au total 2,87 milliards de bénéfices.

La rentabilité d'Airbus s'est nettement améliorée en 2017 malgré un chiffre d'affaires qui est resté stable, notamment en raison du changement de périmètre de la division défense et espace.

"Nous avons surpassé tous nos indicateurs clés pour 2017, grâce à de très bonnes performances opérationnelles, en particulier au dernier trimestre", s'est félicité Tom Enders, le président exécutif, cité dans un communiqué.

Airbus, qui propose un dividende en hausse de 11% au titre de 2017 à 1,50 euro, envisage d'augmenter de 17% les cadences de production des avions de la famille A320 - ceux que le groupe vend le plus - pour les porter à 70 par mois.

Problèmes de moteurs. Ces résultats sont néanmoins entachés par la persistance de déconvenues sur les moteurs de l'A320 neo, l'avion vedette de ces derniers mois qui a engrangé plusieurs commandes à l'international.

275 communes déclarées en état de catastrophe naturelle — Inondations
En tout, en Champagne-Ardenne, 59 communes ont pour l'heure été reconnues en état de catastrophe naturelle . De ce fait, certaines communes ont été placées en état de catastrophe naturelle .

JO-2018: Mikaela Shiffrin en or sur le géant, déception pour Worley
Au bout du premier tracé, Worley (28 ans) accuse un retard de 1 sec 44 sur Moelgg et ne pointe qu'en quatorzième position. Derrière l'Américaine, la Norvégienne Ragnhild Mowinckel décroche l'argent et l'Italienne Federica Brignone le bronze.

La photo d'un unique atome gagne un prix de photographie scientifique
Avec assez d'électrons stimulés, émettant assez de lumière, l'appareil photo en très longue exposition a pu capturer cette image. Un laser excite et illumine l'atome, le rendant brillant tel un minuscule point de poussière pris dans l'éclat du soleil.

Interrogé sur sa succession à la tête d'Airbus, Tom Enders a déclaré que cette décision appartenait au conseil du groupe, qui étudiait des candidatures aussi bien internes qu'externes. En 2016, la provision avait déjà coûté 2,2 milliards à Airbus.

Ces bonnes nouvelles ne doivent pas masquer une nouvelle charge de 1,3 milliard d'euros liée à l'A400M, son projet d'avion de transport militaire européen.

A 12h52, l'action de l'avionneur européen s'envole ainsi de 10,5% à 93,01 euros, affichant de loin la plus forte hausse du CAC 40, lui-même en progression de 1,39%, et du Stoxx 50 (+0,62%).

"Concernant l'A400M, nous avons amélioré la situation en matière industrielle et capacitaire, et convenu d'une remise à plat contractuelle avec les clients gouvernementaux qui devrait sensiblement réduire les risques résiduels du programme", a-t-il souligné.

Par ailleurs, lors de cette conférence téléphonique sur les résultats de l'avionneur jeudi, Tom Enders a expliqué que les Etats-Unis avaient demandé des informations au sujet de pratiques qui sont au cœur des enquêtes menées en France et en Grande-Bretagne sur le recours à des intermédiaires dans les ventes d'avions, suggérant ainsi que le dossier de la corruption pourrait être élargi aux Etats-Unis. Le groupe table aussi sur une livraison d'environ 800 avions en 2018.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL