Syrie: début de la réunion de l'OIAC sur l'attaque de Douma

Aubin Brasseur
Avril 17, 2018

Londres a affirmé lundi que la Russie et la Syrie n'avaient pas encore autorisé à la mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) l'accès au site de l'attaque présumée aux "gaz toxiques".

Les pays occidentaux tiennent le gouvernement du président syrien Bachar al Assad pour responsable de l'attaque chimique de Douma, qui aurait fait des dizaines de morts. Les missions d'enquête de l'OIAC débutent toujours par une série d'entretiens privés avec des officiels. "Nous craignons qu'ils ne l'aient altéré dans l'intention de contrecarrer les efforts de la mission de l'OIAC pour mener une enquête efficace", a déclaré l'ambassadeur américain auprès de l'organisation, Ken Ward.

Il n'a pas été confirmé que les experts se soient rendus sur place, à Douma, comme l'avait annoncé dans la matinée à l'AFP un officiel syrien. Les Russes pourraient avoir visité le site de l'attaque.

Moscou, grand allié de Damas, s'est engagé à " ne pas s'ingérer " dans le travail de la mission de l'OIAC, officiellement invitée par les autorités de Damas.

L'Union européenne (UE), de son côté, menace d'alourdir ses sanctions contre le régime syrien du fait de l'utilisation présumée d'armes chimiques, tout en appelant à relancer le processus politique pour mettre fin au conflit.

Benzia fustige certains coéquipiers — Lille
Ses mots ne semblent pas avoir touché certains supporters dans cette période de crise au Lille OSC. Le prochain match proposera aux Lillois un déplacement à Marseille samedi (17h).

"Projet Daphne": Dix-huit médias poursuivent les enquêtes d'une journaliste maltaise assassinée
Six mois après son assassinat, le visage de la journaliste se retrouvait à chaque coin de rue dans la capitale maltaise ce lundi. Son travail sans relâche sur la corruption avait fait de son blog l'un des médias les plus suivis du pays.

Bundesliga : Quand Mayence obtient un penalty à la mi-temps !
Mayence, Fribourg et Wolfsbourg comptent désormais trente points et sont à la lutte pour éviter la place de barragiste. L'Argentin Pablo De Blasis a transformé (45e+7) avant de doubler l'écart en deuxième période (79e).

En 2014, l'OIAC avait affirmé que la Syrie s'était débarrassée de ses armes chimiques.

"Plus des deux tiers des missiles tirés contre notre pays ont été abattus". La défense aérienne aurait bien été activée, mais il s'agissait d'une fausse alerte, ont indiqué les sources à l'agence allemande DPA. Elle a aussi dénoncé les frappes occidentales en Syrie, faisant valoir qu'elles avaient pour but de "saper la crédibilité" de la mission d'enquête.

Les trois puissances occidentales sont intervenues pour "l'honneur de la communauté internationale", a-t-il dit devant le Parlement européen.

Dans son adresse à la nation annonçant le déclenchement des frappes coordonnées contre la Syrie menées par les forces américaines, françaises et britanniques, le 45e président des Etats-Unis a souligné dans la nuit de vendredi à samedi que " l'Amérique n'aspire en aucun cas à une présence illimitée en Syrie ".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL