Patrice Evra flatte son ego dans un message adressé aux supporters Marseillais

Thibaut Duval
Mai 15, 2018

À la veille de la finale de la Ligue Europa entre l'Olympique de Marseille et l'Atlético Madrid, Patrice Evra est revenu sur son coup de pied à un fan phocéen avant d'affirmer son soutien aux hommes de Rudi Garcia. "Moi, j'ai un peu participé puisque j'ai joué les matches de poules avant mon incident", poursuit-il, avant de revenir plus précisément sur cet épisode du coup de pied lors du match contre Vitoria Guimarães. "Quand je suis arrivé dans ce club, j'ai dit que j'allais tout donner pour remplir cet objectif et on est en finale!" conclut Patrice Evra avant d'entonner le chant: "qui ne saute pas n'est pas marseillais!" "Je dis "on", parce que j'ai quand même joué quelques matches de poules", affirme-t-il, ajoutant qu'il ne dira jamais "des choses négatives" sur l'OM. Je suis là pour vous remercier, pour remercier tout le peuple marseillais.

Le latéral gauche de West-Ham a tenu à envoyer un message aux supporters de l'OM: "Je voulais remercier tous les supporters marseillais". Mais je ne le qualifie pas de supporter marseillais, car ce qu'il a dit c'était inadmissible.

Kristen Stewart pieds nus pour monter les marches de Cannes
Je comprends l'histoire de la cravate mais on devrait pouvoir porter des chaussures plates ou des talons ". Mais ça, la membre du jury toujours rebelle ne semble en avoir cure.

Une tournée commune pour Drake et Migos
Les Migos et Drake au sein d'une même tournée: il faut bien avouer que l'affiche est pleine de promesses. Cette tournée d'envergure se distillera sur pas moins de 41 dates, aux quatre coins des Etats-Unis.

Croissance 2017 relevée à 2,3%, déficit confirmé à 2,6% du PIB
Les précédentes estimations de croissance relevées par l'Insee la chiffraient à 1,9% en janvier, et 2% en février. Le résultat final donne la progression du PIB à 2,2%.

"Je suis un être humain et j'ai mal réagi, mais je ne m'excuserai pas parce que lui ce n'est pas un vrai supporter de l'OM". Moi, je me souviens quand j'ai signé pour ce club, ils m'ont dit: 'Pat, l'objectif est de finir dans les cinq premiers pour être qualifiés pour l'Europa League'. "A tous les joueurs je conseille de goûter à cette expérience de l'OM avec ses supporters qui sont passionnés". Objectif atteint. L'année suivante, les gars, vous êtes en finale. Arrivé en grandes pompes en même temps que Dimitri Payet au mois de janvier 2017, le latéral gauche avait pour lui un immense palmarès et un charisme indéniable pour ce jeune vestiaire.

Les supporters, je les comprends, il y a eu des banderoles, ils ont dit que je me croyais plus haut que l'institution, etc. Mais non, mais. Néanmoins, Evra avoue qu'il a eu le coeur meurtri de quitter un club "dont il ne dira jamais de mal", et qu'il avait l'impression de laisser "une famille" derrière lui. "Que vous gagniez cette finale ou que vous la perdiez, j'espère que tous les supporters vont être derrière cette équipe car n'oubliez pas d'où Marseille vient". Ça a été très dur le jour où j'ai dit au revoir à tous mes coéquipiers. "C'est là que j'ai ressenti une douleur comme si je laissais une petite famille", raconte Evra.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL