Mike Pompeo, l'homme de confiance de Trump avant le sommet avec Kim

Vanessa Beaulieu
Juin 11, 2018

Le 12 juin, c'est sur cette île touristique située au large de Singapour que Donald Trump et Kim Jong-un se rencontreront, une première entre un président américain et un descendant de la dynastie de dictateurs nord-coréens.

Le Président américain a finalement fait savoir que le sommet aurait lieu le 12 juin sur l'île Sentosa à Singapour. Ce qui laisse supposer qu'il pourrait s'agir du lieu choisi par le régime communiste.

"Et bien, Kim Jong Un est revenu à genoux et a supplié pour l'avoir, ce qui est exactement la position dans laquelle vous voulez le placer", a ajouté Rudy Giuliani, estimant qu'avec le sommet reprogrammé, les Américains avaient désormais le dessus. Donald Trump semble en tout cas l'envisager sérieusement et s'est dit prêt à inviter Kim Jong Un aux Etats-Unis si leur prochain tête à tête se passait bien. L'ambassade des Etats-Unis et plusieurs hôtels de luxe sont situés dans la région, y compris le St. Regis Singapour. Il avait cependant souligné qu'il était toujours prêt à rencontrer le dirigeant nord-coréen.

"J'insisterai sur le fait que toute mesure visant à restreindre le commerce mondial ne sert les intérêts d'aucun pays", a mis en garde le Premier ministre japonais avant son départ.

Mbappé craque avec une lettre d'adieu à Christian Jeanpierre — PSG
Présentateur de " Téléfoot " depuis 2008 sur TF1, Christian Jeanpierre a animé sa dernière émission ce dimanche en fin de matinée. La Coupe du monde 2018 débute jeudi 14 juin, avec un premier match pour l'équipe de France samedi 16 juin face à l'Australie.

Nouveau préavis de grève à Air France sur Orange Actualités
Ce camouflet avait entraîné la démission du PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac. L'intersyndicale , qui réclame 5,1% en 2018, s'était prononcée contre.

International : Guardiola répond à Yaya Touré : "Il ment"
Nous étions ensemble pendant deux ans et il ne dit ça que maintenant. "Il ne me l'a jamais dit en face", a répondu mordicus Pep Guardiola .

Le dossier des ressortissants japonais enlevés par la Corée du Nord dans les années 1970 et 1980 est politiquement très sensible sur l'archipel, et le président américain a promis de le garder à l'esprit. "D'ailleurs, Donald Trump réitère qu'il est prêt à quitter la table des négociations si elles se déroulent mal".

"J'irai à Singapour pour ce sommet historique". "Je souhaite faire directement face à la Corée du Nord et lui parler afin que le problème des enlèvements soit rapidement résolu", a dit M. Abe lors de la conférence de presse.

Les deux hommes devaient rejoindre cette fin de semaine le Canada pour participer à un G7 sous haute tension en raison de la politique commerciale de l'administration Trump qui suscite le courroux de ses alliés.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL