La France plus attractive que jamais !

Aubin Brasseur
Juin 13, 2018

C'est en tout cas ce que révèle l'étude annuelle du cabinet-conseil EY, dont les résultats ont été révélés ce lundi. C'est une situation inédite depuis la création du baromètre EY en 2003.

Moins d'un an avant la sortie officielle du Royaume-Uni de l'Union européenne - le 29 mars 2019 - l'effet Brexit profite pleinement à la France et surtout à Paris.

Avec 1 019 implantations étrangères sur son territoire national, elle enregistre une hausse de 31% par rapport à l'année précédente. Les investisseurs étrangers ont-ils été séduits par le slogan et la politique d'Emmanuel Macron?

Il revient juste derrière le Royaume-Uni, toujours leader avec 1.205 projets (+6%), et l'Allemagne (1.124 projets, +6% également).

Le redressement de l'attractivité de la France n'élude toutefois pas certains handicaps.

Sénégal-Corée du Sud (2-0) : Les Lions gagnent enfin
En mars dernier, les lions de la Téranga ont joué contre l'Ouzbékistan (1-1) puis contre la Bosnie (0-0). Pour leur dernier match, avant de s'envoler vers la Russie, le Sénégal va affronter la Corée du Sud.

Les agriculteurs "insatisfaits" de la rencontre avec le ministre — Blocage des raffineries
L'importation d'huile de palme est, en effet, l'élément déclencheur de cette mobilisation. Les camions de l'usine ont dû faire demi-tour, seuls les salariés ont pu entrer.

E3 2018 : Jump Force annoncé avec du Naruto, DBZ et One Piece
Jump Force proposera aux joueurs d'incarner différents personnages du Weekly Shônen Jump pour distribuer des patates. Le ton est donné d'entrée, les crossover inédits auront la part belle dans cet intrigant Jump Force .

Et les atouts de la France ne se résument plus pour l'essentiel à leurs yeux à sa capacité d'innovation et de recherche. Selon ses analystes, le pays s'inscrit à nouveau dans le peloton de tête européen dont il avait décroché depuis une dizaine d'années. Cette croissance est largement tirée par l'industrie, qui a vu une centaine d'investissements supplémentaires se réaliser l'année dernière, pour la grande majorité des extensions. Il augmente de 10% entre 2016 et 2017. Ce déséquilibre illustre un phénomène général: les dirigeants d'entreprises étrangères déjà présentes en France sont enthousiasmés par les réformes, les autres plus sceptiques " analyse Le Figaro.

Dans le détail, l'industrie reste le moteur de cette dynamique, avec 323 projets d'investissement, en hausse de 52% par rapport à 2016. Elle conserve donc sa position de première place européenne. Les nouvelles implantations de 2017 n'ont en effet créé que 25 emplois par projet en France, contre 42 en moyenne au Royaume-Uni. La consommation, les carnets de commandes des donneurs d'ordres industriels, les investissements dans les infrastructures sont autant de raisons pour des entreprises industrielles, tertiaires ou technologiques, de toutes origines - américaines et européennes en tête - de retrouver le chemin de l'Hexagone et de l'Europe.

Pour toutes ces raisons, la France est devenue l'an passé le deuxième pays d'Europe où les investisseurs ont implanté des sièges (59 projets contre 16 en 2016). "Mais le Royaume-Uni bénéficie encore de son faible coût du travail, et l'Allemagne de son économie puissante et exportatrice".

Quelque 78 projets d'implantation de centres de recherche et développement ont par ailleurs été recensés.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL