Canada: "Tous les scénarios" sur la table face à un Trump imprévisible

Vanessa Beaulieu
Juin 14, 2018

Nous pensons qu'il existe de réelles possibilités de conclure un très bon accord digne du 21e siècle.

Le président américain Donald Trump a qualifié hier de "bon" le dernier sommet du G7 au Canada, en dépit des querelles avec les alliés de Washington, mais a prévenu que les critiques de Justin Trudeau allaient coûter "cher" au Canada."Nous avons eu un très bon sommet avec le G7", a-t-il dit, avant de s'en prendre au Premier ministre canadien.

"Notre approche est de travailler pour obtenir le meilleur résultat possible mais d'être toujours prêt au pire et d'avoir un maximum de plans de rechange", a-t-elle indiqué.

Il est "injuste" que les Américains aient à supporter les conséquences d'un "déficit commercial de 800 milliards de dollars", a ajouté Donald Trump à l'intention de son électorat, alors que se profilent en novembre de cruciales élections de mi-mandat au Congrès.

Qui plus est, le conseiller de la Maison-Blanche en matière de commerce, Peter Navarro, a quant à lui déclaré qu'une " place spéciale en enfer " attendait M. Trudeau, avant de s'excuser.

Il faut bien quelques satisfactions, ces temps-ci, au premier ministre canadien, Justin Trudeau. Il avait expliqué que "les Canadiens sont polis et raisonnables mais (qu'ils) ne se laisseraient pas bousculer ".

Le milliardaire a regretté les propos tenus samedi par Justin Trudeau après le sommet du G7.

Avec Tolisso et sans Giroud face à l'Australie ?
Remis de son coup reçu à la cheville mardi, Kylian Mbappé tiendra bien sa place tout comme Antoine Griezmann. Incertains, Samuel Umtiti et Djibril Sidibé étaient présents lors de cette séance collective.

Trois économistes fidèles d'Emmanuel Macron appellent le président à un rééquilibrage social
Selon différents sondages, le président est en effet bien plus populaire auprès des sympathisants de droite qu'auprès de ceux qui avaient élu François Hollande en 2012.

Beyoncé et Jay-Z, nus dans le livre de leur tournée
Des photos personnelles de leurs enfants, de leur mariage, de leurs vacances, mais aussi de leur lit! Sur plusieurs de ces photos, les amoureux apparaissent dans leur plus simple appareil.

Les élus l'ont chaleureusement applaudi.

Frappé, comme l'Europe et le reste du monde, de nouveaux droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium, le quadragénaire avait redit à la toute fin du sommet que ces taxes étaient "insultantes " au regard de l'histoire entre les deux pays.

Elle a jugé " absurde " l'enquête menée par Washington sur l'impact que les importations de véhicules assemblées au Canada par des constructeurs américains ont sur la sécurité nationale des États-Unis.

Chrystia Freeland rencontrera mercredi le comité sénatorial des relations étrangères des États-Unis et tentera de s'entretenir de nouveau avec M. Lighthizer.

Après les menaces de Donald Trump visant les secteurs automobiles et laitiers, "nous sommes prêts à tous les scénarios", a confié à l'AFP une source proche du Premier ministre canadien.

"Ce qui est vraiment nouveau dans la relation canado-américaine, c'est le fait d'avoir aussi peu de confiance mutuelle", a remarqué à l'AFP Frédéric Mérand, professeur de sciences politiques à l'Université de Montréal.

Selon M. Mérand, "à Ottawa, on a depuis longtemps fait une croix sur l'idée que la clé des relations canado-américaines allait dépendre du locataire actuel de la Maison Blanche, donc les relations se déploient plutôt au Congrès, auprès des Etats, auprès des milieux d'affaires, de manière à investir dans une relation qui, forcément, sera une relation à long terme".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL