Jean Pierre Bemba en liberté provisoire — CPI

Vanessa Beaulieu
Juin 17, 2018

En 2016, la chambre de première instance avait condamné Jean-Pierre Bemba à 18 ans de prison, mais "Selon la majorité des juges de la chambre d'appel (trois sur cinq), les premiers juges ont commis des "erreurs" qui "ont sérieusement entaché" leurs conclusions".

A la surprise générale, la chambre d'appel a donc renversé la peine d'emprisonnement la plus lourde jamais infligée par la CPI, juridiction fondée en 2002 pour juger les pires crimes commis de par le monde. Dans son camp, personne ne doute de sa volonté de remonter sur la scène politique congolaise... surtout à 6 mois d'une élection présidentielle qu'il avait perdue de peu en 2006!

Jugé pour "crimes contre l'humanité", "crimes de guerre", Jean-Pierre Bemba a été finalement acquitté ce vendredi par la Chambre d'Appel de la Cour Pénale Internationale. Les lignes n'ont véritablement pas bougé malgré son acquittement prononcé en appel par la Cour pénale internationale (CPI), le 8 juin.

Bien qu'acquitté, Jean-Pierre Bemba n'avait pas été libéré vendredi en raison d'une autre condamnation dans une affaire annexe dont la procédure est encore en cours.

Stuttgart: Federer passe en trois sets
S'il atteint la finale de Stuttgart , Federer récupèrera la place de numéro 1 mondial à deux semaines du début de Wimbledon . Federer fera face lors du prochain tour au vainqueur du match entre l'Indien Prajnesh Gunneswaran et l'Argentin Guido Pella.

Les engagements ne seront pas tenus, Montebourg réagit — Alstom
General Electric ne respectera pas les engagements pris en matière d'emploi lors de la reprise d'Alstom. GE, qui est présent en France dans d'autres secteurs, y emploie 16.000 personnes au total.

Stuttgart : Roger Federer est en demi-finale
Absent du Circuit depuis fin mars, Federer a parfaitement négocié son deuxième match consécutif face à un gaucher. Roger Federer est toujours en lice pour remporter le tournoi de Stuttgart pour la première fois de sa carrière.

Bemba est allé en appel pour cette deuxième affaire et attend donc le jugement qui intervient ce 4 juillet à la CPI. "Tout en respectant cette décision (l'acquittement), nous la qualifions de regrettable et de problématique", a déclaré le procureur de la CPI, Fatou Bensouda. Pas si sûr, estime L'Observateur Paalga à Ouagadougou: "non seulement les délais sont trop serrés, mais pour quelqu'un qui, à 56 ans, a été séparé des siens depuis une bonne décennie, on se demande si sa priorité ne sera pas de rattraper le temps perdu avec ses proches et de raccommoder un tissu familial qui a pu être mis à mal par sa longue absence. Cet acquittement ne dénie pas ces crimes, qui ont causé de grandes souffrances en République centrafricaine", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

"Je pleure de joie". Il pourrait s'agir de l' audience de la libération pour Jean-Pierre Bemba.

Le leader du Mouvement de libération du Congo, toujours détenu à la Haye, n'est décidemment pas au bout de ses peines. La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) n'a pas échappé au piège de Joseph Kabila, elle qui avait réussi à lui arracher, un certain 31 décembre 2016, les accords de la Saint Sylvestre qui devraient conduire à un scrutin présidentiel sans l'actuel homme fort congolais actuel.

La relaxe de Jean-Pierre Bemba a suscité de nombreuses réactions.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL