Privée d'aide publique, Marine Le Pen dénonce "un attentat contre la démocratie"

Vanessa Beaulieu
Juillet 10, 2018

Le parti de Marine Le Pen risque la cessation de paiement et crie à l'"assassinat politique".

"En confisquant notre dotation publique sans jugement sur cette pseudo affaire des assistants, les juges d'instruction nous appliquent la peine de mort ' titre conservatoire'", a-t-elle réagi sur Twitter, annonçant une conférence de presse lundi matin.

Le garde du corps de Marine Le Pen, Thierry Légier, rémunéré comme assistant parlementaire, a été de son côté mis en examen le 18 avril pour "recel d'abus de confiance", selon une source proche de l'enquête. Le trésorier du parti d'extrême-droite, Wallerand de Saint-Just, confirme: " Je ne vais pas vous raconter d'histoires, on ne pourra pas continuer à fonctionner longtemps comme ça", décrivant la trésorerie du RN comme " déjà exsangue ". Le Parlement européen estime son préjudice dans cette affaire à 7 millions d'euros, sur la période 2009-2017. D'autant que le RN n'arrive pas à obtenir de prêts des banques, rappelle-t-il. Selon le RN, un total d'environ 4,5 millions d'euros doit encore lui être versé.

Le RN devait recevoir lundi, comme d'autres partis politiques, une avance de la moitié de l'aide publique à laquelle il a droit, calculée selon ses résultats aux législatives de 2017 et dont le versement a pris du retard.

Dans leur ordonnance dont a eu connaissance l'AFP, ils redoutent en effet que "cette somme (ne) soit affectée au remboursement d'emprunts" et que la "dissipation" de cet argent ne prive un tribunal de la possibilité de recouvrer des dommages et intérêts en cas de condamnation. "La logique dans un pays démocratique c'est malgré tout de faire en sorte que le séquestre ne menace pas l'existence même d'un parti", a estimé le Premier secrétaire du PS sur Europe 1 avant de nuancer toutefois: "Mais ça n'est pas à Marine Le Pen de se victimiser".

Jesé Rodriguez : "Je veux jouer au PSG cette saison"
Et le joueur de 25 ans a " tout donné, tout ce qu'il pouvait ", en dépit d'une situation personnelle très compliquée. Ensuite, le staff ne lui a " pas donné l'opportunité d'avoir du temps de jeu ".

Game of Thrones : Les adieux sanglants de Maisie Williams
En attendant l'année prochaine et l'ultime saison de "Game of Thrones", voici tout ce qu'on sait pour le moment . Quelle joie ça a été. "C'est parti pour de nouvelles aventures", a écrit Maisie Williams .

Des millions de litres de vin rosé espagnol vendus comme français
Des injonctions de mises en conformité, des procès-verbaux et des procédures pénales pour tromperie ont été lancés, précise Le Parisien .

"Pour justifier une telle saisie, il faut démontrer que c'est le produit de la fraude éventuelle".

Pour rappel, le Rassemblement national est soupçonné d'avoir mis en place un système qui permet de rémunérer les employés permanents du parti avec les fonds européens destinés à payer les assistants parlementaires de l'institution continentale. On apprend, lundi 9 juillet 2018, que plusieurs membres du parti d'extrême-droite ont été mis en examen dans le cadre de l'affaire des présumés emplois fictifs au Parlement européen. Le FN en tant que personne morale, et neuf assistants ou eurodéputés, dont Marine Le Pen, le député des Pyrénées orientales Louis Aliot, et l'eurodéputé Bruno Gollnisch sont poursuivis.

La présidente du RN a appelé les autres responsables politiques à "mettre en avant leurs principes", car "cette décision pourrait être un précédent dramatique qui donnerait à des juges le droit de vie ou de mort sur n'importe lequel des partis".

Mais pour la dirigeante du RN, il s'agit d'un "dossier vide" où les personnes mises en cause "ont toujours contesté les faits".

Pour le parlement européen, les 2 millions d'euros saisis ne sont même pas suffisants pour combler le préjudice qu'a subi l'institution.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL