Vida échappe à une sanction de la FIFA — Croatie

Thibaut Duval
Juillet 10, 2018

La décision de la fédération croate (HNS) fait suite à la polémique née de la vidéo publiée par l'ancien international après la qualification de la Croatie contre la Russie samedi (2-2, 4-3 aux t.a.b.). La FIFA a ouvert une enquête après la publication de cette séquence montrant Vida criant "gloire à l'Ukraine" aux côtés de l'ancien international Ognjen Vukojevic ajoutant: "cette victoire est pour le Dynamo et l'Ukraine. allez Croatie". Les deux joueurs ont évolué pour le club ukrainien du Dynamo Kiev. "En avant la Croatie!"

La FIFA, après avoir examiné la vidéo, a décidé d'émettre un simple avertissement à Vida dimanche. Conflit qui avait débouché sur une lutte armée entre les révolutionnaires pro-européens et les séparatistes pro-russes, à la destitution du président ukrainien Viktor Ianoukovitch en 2014 et à l'annexion de la Crimée par la Russie. La Fédération croate a présenté ses excuses à l'opinion publique russe pour "l'acte d'un membre de la délégation croate". Selon L'Equipe, l'instance du foot lui reproche un soutien officiel à l'Ukraine, dans un contexte de tension avec la Russie.

Pas de retard pour sa mise en oeuvre — Plan pauvreté
Pour autant, ce report de la présentation n'entraînera pas un report de sa "mise en œuvre" . On se pince! " Il a promis ". sans blague, on s'en moque bien qu'il soit là bas ou pas.

L'opération d'évacuation est lancée — Grotte en Thaïlande
Mais des pluies attendues prochainement pourraient réduire une bonne partie du rebord boueux sur lequel le groupe a trouvé refuge. Au total, douze adolescents membres d'une équipe de football junior et leur entraîneur ont été pris au piège dans la grotte.

F1 : suivez en direct le Grand Prix de Grande-Bretagne
Au Castellet, nous nous sommes déjà fait sortir, c'est la deuxième fois, cela nous coûte beaucoup de points au championnat . Nous devons travailler dur pour nous qualifier devant eux et verrouiller la première ligne.

La Fédération croate précise toutefois avoir demandé à Vida et Vukojevic, "ainsi qu'à tous les autres internationaux, de s'abstenir à l'avenir de tout message qui pourrait être interprété politiquement". Ce n'est qu'en cas de récidive qu'il aurait à craindre des sanctions de la FIFA. "Les slogans politiques, nationalistes et racistes ne sont pas les bienvenus à la Coupe du monde", a-t-il dit. "Je ne voudrais pas être un fardeau pour l'équipe nationale avant la demi-finale très importantes de la Coupe du monde où la paix la plus nécessaire était dans mes déclarations".

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL