Nouvelle salve des États-Unis dans la guerre commerciale contre la Chine

Aubin Brasseur
Juillet 13, 2018

Les attaques de Dennis Shea interviennent alors que l'administration Trump vient de lancer une nouvelle salve dans la guerre commerciale avec la Chine, en dressant une liste complémentaire de produits chinois importés d'un montant de 200 milliards de dollars par an qu'ils menacent de taxer dès septembre.

Ce dernier a estimé que "malheureusement, la Chine n'a pas changé de comportement (...) et celui-ci menace l'avenir de l'économie américaine. De telles actions sont injustifiables".

L'initiative annoncée mardi, qui prévoit l'instauration de tarifs douaniers de 10% sur les produits visés, enclenche le processus qui aboutira à leur application si les deux puissances économiques mondiales ne trouvent pas d'ici là un terrain d'entente.

Ces nouveaux droits de douane entreront en vigueur après une période de consultation publique de deux mois, a précisé un représentant de l'administration américaine.

Mercato: Le Real Madrid sort les gros moyens pour s’offrir Neymar
Et même si une approche n'a aucune chance d'aboutir cet été, le club espagnol place ses pions et force le PSG à se protéger. Comme souvent, le club espagnol pense très sérieusement à l'attaquant du Paris Saint-Germain Neymar (26 ans).

Wimbledon: Serena Williams à deux victoires de réussir son grand pari
L'Américaine affrontera au prochain tour l'Italienne Camila Giorgi , contre laquelle elle n'a jamais perdu (3-0, 0-0 sur gazon). L'Allemande de 30 ans a pris la mesure de la Lettone Jelena Ostapenko (WTA 12/N.12) en deux sets, 6-3, 6-3.

Joe Jackson était l'un des pires pères de l'Histoire
Quelques jours seulement après l'annonce de son cancer du pancréas, Joe Jackson décédait le 27 juin dernier. Malheureusement pour lui il n'était pas réputé pour être un tendre père et notamment avec son fils Michael.

Pékin devra répondre à ces agissements américains "complètement inacceptables", a ajouté le ministère du Commerce dans un communiqué, précisant que ces agissements nuisaient aux Etats-Unis eux-mêmes, à la Chine et au monde entier. Un peu plus tôt, le vice-ministre du Commerce, Li Chenggang, avait accusé les États-Unis de vouloir " détruire " le commerce entre les deux pays. Tout en accusant Washington d'avoir déclenché une "guerre commerciale", Pékin a répliqué au même moment et sur des montants identiques.

Au total, ce sont 250 milliards de produits chinois importés aux États-Unis qui pourraient désormais être touchés au total, 16 milliards venant s'ajouter aux 34 milliards initiaux puis encore les 200 milliards annoncés mardi. Donald Trump a menacé de ne pas s'arrêter là et de frapper plus de 400 milliards d'importations chinoises. Les produits visés par ces taxes bénéficient de " transferts de technologies forcés ", une pratique dont les autorités américaines accusent la Chine. Cela concerne les poissons, les papiers, les tabacs ou encore les produits chimiques.

BRUXELLES, 12 juillet (Reuters) - Donald Trump a dit jeudi que les Etats-Unis étaient engagés pour l'instant dans une désagréable guerre commerciale avec la Chine mais le président américain a ajouté, lors d'une conférence de presse à Bruxelles à l'issue du sommet de l'Otan, que les choses "finiraient par s'arranger". Outre les taxes sur l'acier et l'aluminium qui s'appliquent à quasiment tous les partenaires commerciaux des États-Unis, il envisage de s'attaquer au secteur de l'automobile en visant notamment les importations allemandes.

" Parallèlement, nous appelons la communauté internationale à travailler de concert pour sauvegarder les règles du libre échange et le système commercial multilatéral et s'opposer conjointement à l'hégémonisme commercial ", poursuit le ministère.

Autres rapports Monde Information

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL